Enquête publique
actualité

Enquête publique

Une enquête publique a été ouverte

Travaux de voirie et d'assainissement
actualité

Travaux de voirie et d'assainissement

Des travaux de voirie et d'assainissement auront lieux courant du mois d'octobre

Les après-midis ludiques
évènement

Les après-midis ludiques

Enfants et adultes, participez à des parties drôles et stratégiques
Le 04/10/2017

Les jours de collecte des déchets changent
actualité

Les jours de collecte des déchets changent

A partir du 1er novembre, les jours de collecte des déchets changent

Attestation d'accueil
actualité

Attestation d'accueil

Afin de réduire le temps d'attente des administrés, les dépôts de dossier d'attestation d'hebergement d'accueil se feront uniquement sur rendez-vous à compter du mardi 7 novembre 2017

Démocratie Locale

Budget de la ville 2017

Le budget de la Ville a été voté par le Conseil municipal le 12 avril dernier. Il traduit les orientations de la municipalité en matière de dépenses et d’investissements pour l’année 2017.

UN CONTEXTE FINANCIER DIFFICILE

Un budget rigoureux qui recherche systématiquement des économies tout en continuant à vous offrir des services de qualité, en investissant pour vous, sans augmenter vos impôts locaux : voici la ligne directrice que s’était fixée la Ville pour sa préparation budgétaire. Mission réussie ! Malgré la baisse continuelle des subventions de l’Etat (près de 3 millions d’euros de pertes en 5 ans et 534 204 €€rien qu’entre 2016 et 2017), les taux d’imposition de la ville restent une fois de plus inchangés pour la 3e année consécutive. Ainsi, le taux de la taxe d’habitation reste à 16,71 %, celui de la taxe foncière sur le bâti à 20,56 % et celui de la taxe foncière sur le non bâti à 68,57 %. La Ville a pu maintenir ses taux d’imposition grâce à sa gestion rigoureuse qui lui a permis de réaliser des économies. Elle a notamment engagé depuis plusieurs années la modernisation de ses services ce qui lui a permis d’optimiser sa masse salariale et ses services aux Goussainvillois. Cette année, elle poursuivra ses efforts dans cette même direction.

L’un des autres aspects financiers difficiles pour la Ville réside encore cette année dans l’héritage d’emprunts toxiques contractés avant 2009. Après la renégociation d’un de ces emprunts en 2014, qui lui a coûté une forte pénalité de sortie de 2 800 000 €, l’année 2016 a été marquée, elle aussi, par la renégociation du dernier gros emprunt dit toxique. Là encore, la Ville a dû s’acquitter d’une très grosse pénalité de sortie de 11 450 000 €. Cet effort de désendettement sera poursuivi cette année afin d’améliorer les ratios. La durée d’extinction de la dette est donc passée de 30 ans en 2010 à 22 ans en 2017. Toutefois, grâce aux économies qu’elle a réalisé depuis plusieurs années (6 000 000 €€en 2016), la Ville a pu payer cette pénalité sans impacter les taux d’imposition des Goussainvillois, ni les services dont ils bénéficient, notamment les activités périscolaires mis en place depuis trois ans pour les écoliers. Un service qui leur permet de profiter de plusieurs activités sportives ou culturelles un après-midi par semaine. A noter que leur coût important a conduit de nombreuses villes à les rendre payantes. A Goussainville, toujours grâce aux efforts d’économies et à la recherche systématique de subventions, celles-ci resteront pour l’année scolaire 2017-2018 gratuites pour toutes les familles.

BUDGET DE FONCTIONNEMENT

Il sert à payer les dépenses de fonctionnement des services municipaux dont bénéficient les Goussainvillois (sécurité, entretien des bâtiments communaux, électricité, personnel municipal, subventions aux associations qui participent activement à la vie de la ville en proposant notamment de nombreuses activités à tous…). C’est là que la Ville concentre ses efforts en matière d’économies, notamment en modernisant et en optimisant ses services, sa masse salariale, en sollicitant toutes les aides et financements possibles et en ayant une politique rigoureuse de la gestion de sa dette.

BUDGET D’INVESTISSEMENT

L’investissement a été lui aussi maîtrisé ces dernières années. En 2017, il sera, pour l’essentiel, composé d’opérations structurantes comme la poursuite du renouvellement urbain, l’entretien du patrimoine bâti et de la voirie, le regroupement des services techniques… Ces investissements seront possibles notamment grâce à l’autofinancement, mais aussi aux demandes de subventions et d’aides financières que sollicite systématiquement la Ville auprès de l’Etat, du Département, de la Région, etc.

Dans ces principaux investissements, par exemple, la Ville a décidé de voter un budget pour l’acquisition et les travaux permettant de regrouper les services techniques municipaux. Actuellement répartis sur quatre lieux différents, ils engendrent quatre coûts de fonctionnement qui s’additionnent. L’objectif est de les regrouper afin de diminuer les charges et faire des économies de fonctionnement. Si cette année, cela se traduit par un investissement de 3 000 000 € qui à moyen et long termes générera des économies qui permettront de baisser les charges de fonctionnement de la ville et de dégager des financements pour de nouveaux projets pour les Goussainvillois. Cet exemple illustre bien la politique en matière budgétaire que la ville s’est fixée.

LES PRINCIPAUX INVESTISSEMENTS 2017

> POUR L’AMÉNAGEMENT URBAIN

- L’entretien et la création de voirie : 1 000 000 €
- La signalisation horizontale, des cours d’écoles, de passages piétons : 100 000 € €
- La réfection de trottoirs et de chaussées : 450 000 € €
- La poursuite du renouvellement urbain : 1 910 000 €
- Le contrat Partenariat Privé Public (PPP) d’éclairage public : 934 000 €

> POUR LE SPORT

- La réfection complète de la piste d’athlétisme de 400m : 770 000 € €
- Les travaux de sécurité pour les usagers à l’espace Pierre de Coubertin : 320 000 € €
- Le remplacement de toutes les verrières du gymnase Baquet : 130 000 € €
- L’étude pour maîtrise d’oeuvre de l’aménagement du stade Delaune : 80 000 € €
- L’étude pour maîtrise d’oeuvre de vestiaires des terrains synthétiques du complexe Baquet : 100 000 €

> POUR L’ÉCOLE

- L’insonorisation de salles de classe et des logements à l’école Jean Moulin : 870 000 €
- L’acquisition de matériels informatiques, classes mobiles : 300 000 €
- Divers travaux de rénovation et d’entretien, comme reprise de peinture, etc. : 250 000 €
 > POUR LA SANTÉ
- Radiologie et rétinographie pour le Centre Municipal de Santé (CMS) : 220 000 €

> POUR LA CULTURE

- Mise aux normes et sécurité des lumières et des faux plafonds ainsi que remplacement des sièges et réfection du sol de la grande salle de l’espace Sarah Bernhardt : 300 000 €

> POUR LA RATIONALISATION DES SERVICES MUNICIPAUX

- Acquisition et travaux pour le regroupement des services techniques : 3 000 000 €
- Aménagement du pavillon Rousseau pour l’emménagement du CCAS : 150 000 €
Imprimer